DES STAGIAIRES TÉMOIGNENT

"Pour moi ça a été une chance de rebondir, je sors sereine de cette formation."

Agathe V.B. – 33 ans - Formation Secrétaire Assistante

 

« Quand je suis arrivée au Centre à Lille, j’étais un peu perdue, je devais retrouver un nouveau but dans ma vie professionnelle. Puis j’ai fait 3 mois de préorientation, cette phase a été déterminante pour moi car les professionnels m’ont aidé à accepter mon handicap et à trouver de nouvelles perspectives d’avenir. Pendant cette période j’ai fait 5 semaines de stage afin d’être sûr de mon projet. Cela a été un vrai challenge pour moi parce que je voulais me prouver que j’étais encore capable de travailler dans ce domaine. A la fin de la préorientation, j’avais un projet professionnel bien défini.

Pour ma recherche de stage je n’ai pas eu besoin d’accompagnement cependant les professionnels du pôle inclusion sont très compétents, il y a un réel suivi. Ils nous organisent des Duoday pour nous permettre de rencontrer des professionnels employeurs dans le domaine qui nous intéresse. Je vais pouvoir passer une journée avec le directeur général de chez Boulanger, c’est une réelle opportunité pour moi.

Depuis mon entrée ici j’ai beaucoup évolué, j’ai réussi à prendre de l’assurance et à reprendre confiance en moi grâce à la préoriention, à la formation et aux stages et ça fait beaucoup de bien. »

 


« Je n’ai pas vu le temps passer, tout va très vite ici et je m’y sens très bien. »

Sébastien B. – 43 ans  – Formation Mécanicien Automobile

 

« Ce qui a été déterminant dans mon parcours au CLRP c’est les 3 mois de préorientation. Quand je suis arrivé, j’avais une idée de ce que je voulais faire mais j’ai pu faire des tests pour être sûr que cette voie me correspondait. En plus, grâce aux professionnels qui m’ont accompagné, j’ai pu visualiser les possibilités qui s’offraient à moi. J’ai fait un stage d’1 mois dans un garage qui m’a permis de vérifier si j’étais capable de travailler dans ce domaine. A la fin de la préorientation, j’avais un projet professionnel bien défini et validé.

Ensuite, j’ai fait une remise à niveau de 6 mois au Centre. Ça m’a permis de me préparer à suivre la formation de mécanicien automobile. N’étant pas du métier toutes ces formations m’ont beaucoup aidé. Grâce au formateur, j’ai pu apprendre de A à Z le monde de la mécanique. De plus, il y a de l’aide avec les collègues, chacun apporte ses connaissances aux autres, ça nous permet d’en apprendre davantage sur le métier. J’ai aussi fait un stage d’application dans un garage, j’y ai appris beaucoup de choses. J’ai beaucoup apprécié ce stage parce que je ne voyais pas les journées passer. J’aimais ce que je faisais et ça me motivait à y aller.

Aujourd’hui il me reste encore beaucoup de choses à apprendre mais je suis confiant pour la suite. » 

 

 

« Je me sens prêt pour un nouveau départ »

Ludovic D. – 43 ans – Formation Technicien Assistant Informatique (TAI)

 

« A mon arrivée au Centre, je voulais travailler dans l’informatique. J’ai fait une préorientation pour vérifier que ce milieu soit bien adapté à ma situation et à mon état de santé. Avec la validation des professionnels, j’ai fait 2 stages d’observation dans l’informatique et dans les réseaux. Toute cette période a vraiment été déterminante pour moi car elle m’a permis de déterminer un projet professionnel opérationnel.

J’ai fait 6 mois de remise à niveau qui m’ont permis de me préparer à intégrer la formation TAI et de revoir les bases du français et des mathématiques. Pendant la formation TAI, j’ai pu développer et acquérir de nombreuses compétences. J’ai beaucoup apprécié la formation parce qu’elle était complète et il y avait une bonne cohésion de groupe ce qui nous a permis de nous entraider et de combler nos lacunes.

Pour ma recherche de stage, j’ai rencontré quelques difficultés mais grâce aux formateurs j’ai pu trouver mes stages et intégrer l’équipe de la MEL, ça a été une réelle opportunité pour moi. Mon premier stage a été très formateur, j’ai travaillé dans les réseaux et c’était une grande découverte pour moi. D’autant plus qu’après mon stage, j’ai travaillé sur les réseaux donc ça m’a permis de mettre en application ce que j’avais appris.

Pendant tout mon parcours au CLRP, les professionnels qui m’ont accompagné ont toujours été très présents et à l’écoute. Je sens que j’ai vraiment évolué depuis mon entrée ici, je me sens prêt pour un nouveau départ. »

 

 


«  Quand je viens ici, j’ai la banane. »

Malik K. – 51 ans  – Formation mécanicien automobile

 

« Suite à 2 préorientations qui n’ont pas été concluantes, j’étais un peu perdu et finalement j’ai été agréablement surpris en arrivant au CLRP. J’ai fait une préorientation qui m’a permis de réaliser que j’avais plus d’opportunités que ce que je pensais. Ce qui m’intéressait c’était les métiers manuels où on doit réfléchir et trouver des solutions. Donc j’ai fait plusieurs stages d’observation dont un dans un centre de contrôle technique et j’ai découvert que je pouvais allier le manuel et la réflexion. Cependant pour être contrôleur technique on doit passer par une formation en mécanique automobile et quand j’ai découvert l’atelier de formation mécanique auto du centre je me suis dit que ça serait une réelle opportunité de me former ici et d’acquérir les bases de la mécanique pour ensuite évoluer dans ce domaine.

Je suis parti de zéro puisque je n’avais jamais travaillé dans la mécanique. Pendant la formation, j’ai pu y apprendre les bases ainsi que les normes à respecter. J’ai fait un stage d’1 mois dans un garage. Dans l’ensemble ça s’est très bien passé, je me suis bien adapté, je faisais partie intégrante de l’équipe. Ce stage m’a permis de prendre un peu de confiance mais ça reste un travail stressant et fatiguant. Je dois trouver ma technique de travail qui me permettra d’être plus à l’aise et plus efficace mais c’est en m’exerçant que j’y arriverais.

Ce stage a été très bénéfique pour moi et je veux continuer à mettre en application ce que j’y ai appris. Ça m’a permis d’être force de proposition auprès du formateur pour qu’on puisse s’entrainer davantage.

Grace à mon parcours ici, j’ai trouvé ma voie et je vois que le milieu de la mécanique auto m’ouvre beaucoup de porte, la formation sera un tremplin pour la suite. »

 


« Plus j’avance, plus j’ai envie d’en apprendre davantage »

Guillaume M.  – 37 ans – Formation Technicien Assistant Informatique (TAI)

 

« Quand la MDPH m’a orienté au CLRP ça tombait très bien parce que la formation de technicien d’assistant informatique m’intéressait beaucoup. A mon arrivée ici, les professionnels ont été à l’écoute de mes envies. Suite à quelques tests et un stage d’observation j’ai pu vérifier si j’avais bien le niveau pour faire cette formation. Puis au final, j’ai terminé la période de préorientation avec un projet validé et en conformité avec ce que je voulais faire.

Je suis reparti de zéro et j’ai appris beaucoup de choses en formation. J’ai toujours apprécié l’informatique et plus j’avance, plus j’ai envie d’en apprendre davantage. En plus, la formation est vraiment complète, les formateurs sont super et il y a un vrai travail de groupe avec mes collègues. J’ai aussi fait un stage de 4 semaines qui s’est très bien passé. Le poste et le temps de travail étaient vraiment adaptés à ma maladie. 

Ici au Centre, tout est vraiment adapté, on est dans un environnement qui nous aide avec notre handicap donc on prend très vite nos marques.

Je suis longtemps resté sans travailler à cause de ma maladie et maintenant j’ai un nouvel objectif, ça me motive beaucoup. Au fur et à mesure je découvre de nouvelles perspectives et j’aimerais poursuivre sur une formation complémentaire en Technicien Supérieur de Support en Informatique (TSSI). »

 


« Merci aux formateurs de m’avoir aidé à me battre »

Marielle D.  49 ans – Formation Employée Administrative et Accueil

 

« En arrivant au CLRP, j’ai commencé par faire une remise à niveau vers une fonction dans l’informatique, mais au bout de 3 mois les formateurs ont remarqué que la formation n’était pas adaptée. Je suis repartie de zéro mais on m’a aidé à redéfinir mon projet professionnel (grâce au service préorientation). Je ne remercierais jamais assez les professionnels du Centre parce que je suis arrivée ici un peu perdue et ils ont su me diriger et ils ne m’ont pas laissée tomber. A la fin de la préorientation, j’avais un projet et un objectif : réussir les examens pour ensuite trouver du travail.

Tout au long de mon parcours, les professionnels ont toujours été à l’écoute de mes besoins, de ma pathologie, et ils ont toujours su se rendre disponibles. Pendant la formation on se sent parfois mis à l’écart mais ça m’a appris à être autonome pour la suite, et puis il y a beaucoup d’entraide dans mon groupe, ça aide.

Mes stages ont aussi été très formateurs car ils m’ont permis d’affiner et de confirmer mon projet professionnel.

Maintenant j’ai hâte de trouver un emploi, de transmettre mes connaissances à l’entreprise et de les développer, et d’avoir enfin un peu de reconnaissance professionnelle. Je veux me prouver à moi-même que j’en suis capable. »

 

Accès simple - texte simplifié